Quelles sont les vraies causes du réchauffement climatique ?

Depuis la fin du XIXe siècle, la température moyenne a augmenté de 0,85 °C, et les dernières décennies figurent parmi les plus chaudes. Les effets du réchauffement climatique se font ressentir au quotidien et sous toutes les latitudes. Vagues de chaleur, inondations, sécheresses, augmentation du niveau de la mer ou disparition d'espèces animales ne sont que quelques-unes des nombreuses conséquences de l'augmentation de la température.

Mais quelles sont les vraies causes du réchauffement climatique ?

Les climatologues s'accordent pour dire que les activités humaines sont largement responsables de la hausse de la température mondiale. Le rapport du GIEC est sans appel : le changement climatique est bel et bien engagé. Constitué en 1988, ce Groupe intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) a déjà émis plusieurs rapports d'évaluation ainsi que des recommandations pour protéger le climat. En tant que citoyens, nous sommes tous concernés par la cause du changement climatique. Cet article fournit des clés de compréhension essentielles pour mieux saisir les enjeux de la lutte contre le réchauffement climatique.

L'augmentation des gaz à effet de serre : une cause majeure du réchauffement climatique

Qu'est-ce que l'effet de serre ?

Le mécanisme de l'effet de serre est un phénomène naturel. La Terre se réchauffe grâce à l'énergie solaire. La surface terrestre absorbe une partie de la chaleur. Elle émet en retour un rayonnement infra-rouge, proportionnel à la quantité de chaleur reçue. Ce rayonnement est en partie absorbé par les nuages et par certains gaz, les gaz à effet de serre.

Les gaz à effet de serre jouent donc un rôle essentiel puisqu'ils contribuent à créer un climat propice à la vie sur Terre.

Ces gaz agissent comme une sorte de serre : ils capturent l'énergie solaire, mais l'empêchent également de s'échapper. La Terre s'ajuste en permanence pour rester en équilibre et garder des températures moyennes constantes.

Comment expliquer la hausse des températures ?

L'augmentation des émissions de gaz à effet de serre liés aux activités humaines est en grande partie responsable du réchauffement global. Leur forte concentration dans l'atmosphère capture une partie du rayonnement, ce qui génère une augmentation des températures.

Quels sont les gaz à effet de serre ?

Des gaz à effet de serre sont naturellement présents dans l'atmosphère, parmi lesquels l'eau et le dioxyde de carbone (CO2). Parmi les autres gaz qui gardent la chaleur et contribuent à la hausse globale des températures, on retrouve :

  • le méthane (CH4) ;
  • le protoxyde d'azote (N2O) ;
  • les gaz fluorés.

Quel est le principal gaz responsable du changement climatique ?

Parmi les 7 gaz à effet de serre ciblés par le protocole de Kyoto, c'est le dioxyde de carbone qui est en grande partie responsable du changement climatique. Depuis le début de l'industrialisation, sa concentration dans l'atmosphère a augmenté de l'ordre de 40 %.

Quelles sont les principales sources de CO2 ?

Outre la combustion de gaz, pétrole et charbon, la déforestation contribue à l'augmentation du dioxyde de carbone.

D'où viennent les autres gaz ? Les combustions et le recours à certains engrais azotés libèrent du protoxyde d'azote (N2O). Le méthane (CH4) est un gaz produit par les ruminants, bovins et ovins, lorsqu'ils digèrent la nourriture. Les gaz fluorés sont encore plus néfastes. Pour lutter contre le réchauffement climatique, l'Union européenne en a progressivement interdit l'usage.

Les autres vraies causes du réchauffement climatique

L'augmentation des gaz à effet de serre n'est pas la seule vraie cause du réchauffement climatique. D'autres facteurs participent, dans une moindre mesure, aux dérèglements qui touchent le système climatique.

L'utilisation des terres

Comme évoqué précédemment, lorsque la Terre reçoit de l'énergie solaire, elle réfléchit une partie de celle-ci. La proportion de rayons réfléchis dépend de la quantité de chaleur reçue, mais également de la couleur de la surface de réflexion. C'est ce que l'on appelle l'effet albédo. Les terres de couleur sombre reflètent moins de rayons. Le sol se réchauffe, ce qui contribue à l'augmentation des températures.

Sur une surface terrestre de couleur claire comme la neige, la majorité des rayons sont renvoyés vers le ciel. Pour freiner le réchauffement climatique, il faudrait donc davantage de régions froides recouvertes de neige ou de glaces. Or, c'est le phénomène inverse qui se produit. La fonte des glaces s'accélère et les grands glaciers reculent jour après jour.

Le trou dans la couche d'ozone

Quel est lien entre l'effet de serre et la couche d'ozone ? L'ozone est un gaz présent dans la basse atmosphère dont le rôle est de filtrer les rayons ultraviolets nocifs. Il y a une vingtaine d'années, le trou dans la couche d'ozone, notamment au-dessus de l'Australie, avait inquiété la communauté scientifique. Grâce aux mesures mises en place lors du Protocole de Montréal, notamment l'élimination de substances nocives comme les chlorofluocarbures (CFC) et les hydrochlorofluocarbures (HCFC), le trou dans la couche d'ozone se referme. Une bonne nouvelle ? Pas forcément. Pour éliminer ces substances novices pour l'ozone, les experts ont utilisé des hydrofluocarbures (HFC), des gaz à effet de serre très puissants. Si le trou d'ozone se reconstitue, c'est donc en partie lié au réchauffement planétaire.

La mauvaise gestion des forêts

Les arbres contribuent à la régulation du climat de manière naturelle en absorbant une quantité de dioxyde de carbone présente dans l'atmosphère. Ils jouent donc un rôle de tampon. Quel est l'impact de la déforestation sur l'environnement ?

L'abattage de grandes surfaces boisées aggrave l'effet de serre puisque le carbone stocké dans les arbres est libéré dans l'atmosphère. La déforestation nous prive également de ces précieux puits de carbone.

Les forêts sont elles-mêmes menacées par le réchauffement climatique. C'est donc un véritable cercle vicieux qui s'installe. Certaines espèces éprouvent des difficultés à s'adapter aux changements climatiques. D'autres sont détruites par les tempêtes, ouragans et incendies.

La déforestation est donc à la fois une cause et une conséquence du changement climatique.

La Terre a connu une grande variabilité dans son climat au cours des millénaires, mais jamais la planète bleue n'a dû faire face à un dérèglement climatique aussi global que celui qu'elle vit à l'heure actuelle. Les vraies causes du changement climatiques sont multiples, mais possèdent un point commun : elles sont liées à l'activité de l'homme. Stabiliser le climat nécessite d'arriver à une émission neutre en CO2 avant le milieu du siècle. Sans véritables changements, le dérèglement climatique sera irréversible. Il faut savoir que la durée de vie du CO2 est d'environ 100 ans. Nos actions d'hier pèsent sur le présent. Faisons en sorte que celles d'aujourd'hui contribuent à un meilleur avenir !

 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés