ÉCO-CONCEPTION

« Produit 100% naturel », « Produit 100% biodégradable », « Lessive sans plastique », « spray réutilisable à vie », « zéro déchet » … ces revendications marketing suffisent-elle pour démontrer le caractère plus vertueux de ces produits ? Ont-ils vraiment un impact environnemental moins important ? Non, et il est urgent d’arrêter de réduire l’écologie à la naturalité ou à des messages marketings qui trompent les consommateurs.

“Un produit écoresponsable est un produit qui permet d’en faire une utilisation écologique et cela passe nécessairement par des produits qui sont efficaces à froid ou à basse température sans sacrifier le confort d’usage.”

Romain Jougleux, cofondateur de Mutyne

C’est pourquoi, l’écoconception via analyse de cycle de vie est au cœur de la stratégie de développement durable de Mutyne. Nous ne développons pas des produits d’entretien efficaces à froid et à basse température par hasard.

MÉTHODOLOGIE DE DÉVELOPPEMENT

Comment Mutyne développe des produits d’entretien avec un impact environnemental réduit ?

Nous avons adopté une méthodologie permettant de chiffrer les impacts afin de crédibiliser notre démarche et de diminuer réellement notre impact sur l’environnement. Pour développer nos produits d’entretien éco-conçus et efficaces nous avons posé les principes suivants : 

- Ne pas céder à la pression populaire pour plaire et ne pas tomber dans des raccourcis marketing … on ne s’appelle pas Mutyne pour rien. Notre mission première étant de proposer de réelles alternatives ayant un impact limité sur l’environnement tout en refusant le sacrifice sur le confort d’usage pour les consom’acteurs. Nous assumerons et expliquerons tous nos choix même si, de prime abord, ils ne font pas l’unanimité.

- Nous avons fait le choix d’adopter le principe d’écoconception via analyse de cycle de vie.

C’est quoi une analyse de cycle de vie ?


Une analyse de cycle de vie est une méthodologie aboutie et normalisée permettant de mesurer les impacts environnementaux d’un produit sur toute sa durée de vie (voir fig 1), de l’extraction des matières premières à sa fin de vie, en passant par les phases de fabrication, de transport et d’utilisation. Cela nous permet de quantifier les réels impacts de nos produits d’entretien sur différents critères environnementaux pertinents tel que le réchauffement climatique, l’eau etc (voir fig 2) ...

Lors de l’éco-conception de notre lessive ou liquide vaisselle, l’analyse de cycle de vie, aussi appelé ACV nous permet d’affiner nos choix de matières premières, d’emballages, d’efficacité, etc.. afin de minimiser nos impacts sur l’environnements.


LES ENSEIGNEMENTS PRINCIPAUX DE CES ANALYSES

Notre empreinte carbone

Limiter le réchauffement climatique est un enjeu qui nous tient particulièrement à cœur ! C’est pour cette raison que nous avons décidé de minimiser par tous les moyens nos impacts en développant des produits efficaces à froid ou à basse température.

Retrouvez les empreintes carbones de nos produits issues de nos analyses de cycle de vie sur l’onglet « descriptif » de chaque page produit.


Les résultats de cette analyse nous permettent de prendre la mesure de l’impact de la phase d’utilisation des produits à la maison.
Par exemple, utiliser une machine à laver ou un lave-vaisselle, permettra de limiter l’impact sur la consommation d'eau mais aura un impact sur le réchauffement climatique si nous ne privilégions pas les basses températures.

Pourquoi privilégier un lavage à froid ?

Prenons l’exemple de notre lessive Mutyne Fleur de lotus, les résultats de notre analyse de cycle de vie sont assez clairs : si nous voulons tous réduire nos impacts sur l’environnement, notamment sur le réchauffement climatique il faut privilégier le lavage de votre linge à froid, ou à basse température.

L’efficacité d’une lessive écologique ne doit pas être en option. Une lessive écologique doit pourvoir laver, détacher et rafraichir votre linge dès les basses températures aussi bien que les meilleures lessives traditionnelles.

De plus, permettre un lavage à froid ou à basse température permet de prendre soin de votre machine et votre linge. Il est impératif d’accompagner les démarches de consommation durable, notamment la mode durable car l’industrie du textile fait partie des industries dont l’impact environnemental est l’un des plus important au monde. Si vous souhaitez savoir comment laver son linge de manière écologique nous vous invitons à lire notre article de blog à ce sujet ici.

Cette étude à propos de l’impact de la température de lavage des machines sur le réchauffement climatique s’applique aussi aux lave-vaisselles. Notre tablette lave-vaisselle Tout en 1 permet une efficacité à basse température = 45°C dans ce cas. 


Mais qu’en est-il du lavage de la vaisselle à la main ?

Pas de différence, permettre un lavage de la vaisselle à l’eau froide permet de limiter les impacts environnementaux de la même façon que pour la lessive.

Un liquide vaisselle écologique, doit permettre un lavage, un dégraissage et une désincrustation à l’eau froide avec une quantité de produit limitée pour limiter l’utilisation d’eau de rinçage. C’est pourquoi nous avons doté notre liquide vaisselle zeste de mandarine d’enzymes actifs à froid pour vous permettre un lavage écologique. Sa formule concentrée vous permet de dégraisser jusqu’à 7500 assiettes, alors adaptez votre geste de dosage en conséquence.


Remplacer le plastique par du verre, bonne idée ?

L’idée de remplacer le plastique par du verre semble être une solution parfaite et évidente pour les antiplastiques. Mutyne ne nie pas et n’ignore pas les problèmes de pollution et de recyclabilité du plastique. Par contre, ce que l’on apprend assez rapidement avec les analyses de cycle de vie c’est que les solutions qui paraissent évidentes ne sont pas toujours les plus vertueuses.

Nous sommes dans une démarche globale et systémique basée sur le poids de la preuve, nous ne souhaitons pas remplacer le plastique juste pour le remplacer et faire bonne figure. Nous envisageons les solutions de remplacement du plastique par des solutions plus vertueuses et plaçons le poids de la preuve au centre de nos décisions.

Ainsi, nous étudions toujours des emballages alternatifs mais le verre en est exclu pour les raisons suivantes (notre article de blog) :

- utilisation de ressources non-renouvelables trop importante (sable, calcium)

- fabrication énergivore avec un impact important sur le réchauffement climatique (les fours chauffent à + 1500 C°)

- trop lourd à transporter, impact important sur le réchauffement climatique

- la consommation d’eau pour permettre un nettoyage de la bouteille entre deux utilisations est trop importante pour un produit d’entretien qui a tendance à mousser.

Nous pourrions également nous diriger vers des formats de produits qui ne contiennent pas d’eau pour privilégier le carton, par exemple une lessive écologique en poudre à la place de la lessive écologique liquide ? Nos résultats nous confortent aussi dans le fait d’avoir privilégié le développement d’une lessive écologique liquide à une lessive écologique en poudre. Si ce point vous intéresse particulièrement rendez-vous sur notre blog pour découvrir notre article à ce sujet. À date, nous favorisons les emballages éco-conçus intégrants du plastique issu de déchets ménagers, et ils sont tous 100 % recyclables.

COMMENT CONTRIBUER ENSEMBLE À LA BAISSE DE NOS IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX ?

En machine pour le linge et la vaisselle :

• privilégiez le lavage à basse température ou à froid en machine

• utiliser la juste dose

• remplir vos machines avant de les lancer

• éviter, dans la mesure du possible, l’utilisation de sèche-linges

• trier vos déchets ou réutiliser l’emballage pour recharger le produit dans votre magasin vrac.

Pour la vaisselle à la main :

• laver en trempage à l’eau froide

• utiliser la juste dose

• optimiser la quantité d’eau de rinçage

• trier vos déchets ou réutiliser l’emballage pour recharger le produit dans votre magasin vrac.