Lessive en poudre ou lessive liquide laquelle est la plus écologique ?

Quand il s’agit de laver son linge de manière écologique, il n’est pas toujours évident de faire un choix entre une lessive liquide ou une lessive poudre.

« Pourquoi ne pas proposer une lessive en poudre emballée dans du carton plutôt qu’une lessive liquide écologique emballée dans un flacon en plastique »

Alors que la lessive poudre écologique, semble aux yeux de beaucoup être un achat plus vertueux que la lessive liquide écologique car dépourvue d’eau et d’emballage plastique, elle n’en est pas moins impactante à l’égard de l’environnement, bien au contraire !

Que contient une lessive poudre par rapport à une lessive liquide ?

Pour vous faire une idée objective de l’impact sur l’environnement d’une lessive poudre écologique par rapport à une lessive liquide écologique, il est nécessaire de passer par l’étape de décryptage des ingrédients que ces deux produits contiennent respectivement !

On ne parlera pas ici des lessives en poudre dites « écologiques » qui ne contiennent que du bicarbonate et des cristaux de soude et qui ne remplissent pas leur raison d’être.

Par ordre décroissant dans une formule de lessive poudre écologique qui remplit sa fonction de lavage et détachage, on retrouve du :

    • Sulfate de sodium, produit issu de l’extraction de gisements de roches naturels, ou récupéré lors de réactions chimiques (par exemple la synthèse de l’acide chlorhydrique), il représente entre 20 à 50% de la composition d’une lessive en poudre. Il joue le même rôle que l’eau dans une lessive liquide écologique. Il est qualifié de « filler » sous-entendu « agent de remplissage » et il permet de disperser les autres matières premières de façon homogène. A la différence de l’eau qui est disponible directement au bout du robinet sur les sites de production, le sulfate de sodium lui est extrait et transporté jusqu’au site de production de la lessive en poudre, il a donc une empreinte carbone bien plus importante que l’eau. Nul besoin d’aller plus loin, utiliser de l’eau en qualité d’agent de remplissage et agent dispersant est bien moins impactant pour l’environnement que d’utiliser du sulfate de sodium.

    • Carbonate de Sodium et ou du bicarbonate de sodium, extrait de gisements miniers ou obtenu par procédé chimique il arrive en seconde position dans la liste des ingrédients d’une lessive poudre écologique. Il ne connait pas d’équivalent dans une lessive liquide écologique. Il est utilisé pour son pouvoir alcalin, il n’a pas de pouvoir lavant et détachant, mais il permet d’améliorer légèrement l’efficacité des agents lavants (tensioactifs). Là encore, la présence de cette matière première dans une lessive poudre écologique augmente sont impact sur le réchauffement climatique (extraction, procédé chimique industriel, transport).

    • Tensioactifs (ou agents lavants), ils sont de différents types et on les retrouve également dans les lessives liquides écologique. À la différence près, que dans les lessives poudre écologiques, il est nécessaire de faire subir une transformation très énergivore à une partie des tensioactifs qui sont normalement sous forme liquide pour les transformer sous forme de poudre. Et oui, on ne peut pas ajouter autant de tensioactif liquide que l’on veut dans une lessive en poudre écologique car elle risquerait de prendre en masse et se transformer en une sorte de pâte non utilisable. Cette contrainte technique, au-delà de son impact environnemental, a un impact non négligeable sur l’efficacité des lessives en poudre écologiques qui se ressent sur les tâches grasses. Une lessive liquide écologique sera plus efficace sur ce type de salissures.

    • Percarbonate de sodium, issu d’une réaction chimique, et non contrairement à certaines croyances, il n’existe pas à l’état naturel. Au contact de l’eau, le percarbonate de sodium libère de l’oxygène actif. L’oxygène actif a une action de détachage puissante sur les tâches dites  oxydables telles que le café, le thé, le vin, la sauce tomate, celui-ci a aussi des propriétés de blanchiment sur les textiles. Plusieurs bémols, son efficacité est intimement liée à la température de l’eau de lavage, plus c’est chaud, plus le percarbonate de sodium libère de l’oxygène actif. Afin d’y remédier et de le rendre actif à basse température, il est nécessaire de l’allier à un catalyseur, le TAED. Aussi, le percarbonate de sodium n’existe pas sous forme liquide pouvant être mise en œuvre dans les lessives liquides écologiques, et vous l’aurez compris c’est bien dommage ! Et pour finir, le percarbonate de sodium décolore le linge, son utilisation est déconseillée pour les vêtements sombres.

    • Le sodium silicate et la zéolite sont d’autres matières premières que l’on trouve exclusivement dans les lessives en poudre n’existant pas à l’état naturel qui nécessite un transport et une empreinte carbone non présente pour lessive liquide écologique.

L’impact des autres ingrédients bien qu’existant n’est pas différenciable entre une lessive en poudre écologique et une lessive liquide écologique.

La lessive en poudre, quelques conseils d'utilisation

Vous l’aurez compris, le seul véritable avantage d’une lessive en poudre est la présence de percarbonate de sodium dans sa formule (en présence de TAED).

Mais l’impact sur l’environnement n’en est pas moindre, bien au contraire. Les solutions les plus évidentes ne sont pas toujours les plus vertueuses.

Alors chez Mutyne, si vous avez une préférence marquée pour la lessive écologique en poudre nous vous conseillons de l’utiliser exclusivement sur votre linge de maison blanc.

Éviter son utilisation sur votre linge délicat ou coloré.

L’alternative à la lessive en poudre

Nous vous recommandons pour le lavage du blanc, en substitution de la lessive en poudre, d’utiliser une dose de lessive liquide et d’ajouter une dose de poudre blanchissante détachante ou de percarbonate de sodium.

Il est préférable de privilégier l’usage d’une poudre détachante à l’utilisation du percarbonate de sodium seul pour les raisons évoquées auparavant. Dans une poudre détachante, on retrouvera entre autres une dose de TAED qui permettra l’activation du percarbonate dès les basses températures (au lieu de 60°C), des enzymes et des tensioactifs, ce qui permet d'en faire un usage multifonction

La lessive liquide écologique reste la lessive avec le meilleur profil environnemental d’un point de vue global. Il ne faut pas sous-estimer l’impact du choix du type de lessive sur la durabilité du linge, de la machine, de l’impact sur le réchauffement climatique . Et dernier détail, mais pas des moindres, à efficacité équivalente au lavage une lessive en poudre écologique est plus chère qu’une lessive liquide écologique.


1 commentaire


  • Dreves

    Vos explications sont très intéressantes, merci pour ces éclaircissements; je suis très satisfaite de vos produits, car je faisais mes préparations moi-même et le résultat n’était pas terrible à mon goût.je vous souhaite de réussir dans votre entreprise,
    longue vie à Mutyne.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés