Inconvénients de la lessive maison

Depuis quelques années, le DIY a envahi les foyers avec l’idée de proposer une consommation « plus consciente », avec une meilleure connaissance des composants par rapport aux produits industriels. De nombreuses personnes fabriquent leurs propres produits de beauté (savon, shampoing, cosmétiques…) et confectionnent des produits ménagers (nettoyant pour le sol, produit vaisselle, lessive maison…). Si cette démarche part d’une bonne intention à la base, le résultat n’est pas toujours à la hauteur, d’un point de vue qualité et impact environnemental.

Aujourd’hui, nous vous proposons de passer en revue les inconvénients de la lessive maison et de découvrir une alternative écologique pour prendre soin de votre linge tout en limitant nos impacts sur la planète.

Zoom sur les inconvénients de la lessive maison

La confection homemade de la lessive semble pour beaucoup de personne souhaitant limiter leur impact sur l’environnement être une démarche « zéro déchets » plus écologique que l’achat de produits industriels. Mais lorsqu’on y regarde de plus près, on repère quelques inconvénients de la lessive maison qui posent question sans parler du zéro déchet qui n’est rien d’autre qu’un concept marketing qui relève du greenwashing.

Quelle composition pour une lessive maison ?

Sur le web, nous pouvons trouver de nombreuses recettes de lessive maison, dont la plus rependue qui contient trois ingrédients nécessaires à la fabrication de lessive maison : de l’eau, du savon de Marseille et des cristaux de soude (ou bicarbonate). Dans un premier article de blog consacré à la lessive DIY, nous partagions déjà notre avis sur la lessive maison ! C’est trois ingrédients ne suffisent pas pour permettre un nettoyage et détachage efficace. Il faut bien garder en tête qu’une lessive écologique doit permettre de remplir sa raison d’être : laver, nettoyer et détacher le linge. Si sa formulation ne permet pas de remplir sa mission première qui est de laver, ce produit ne peut pas être qualifié d’écologique ! Pour des raisons purement écologiques et de bon sens il ne devrait pas exister.

Une efficacité relative

Soyons plus précis au sujet de l’efficacité des lessives maison. Une lessive maison DIY ne permet pas de rivaliser sérieusement ou du moins au point de devenir une alternative face à une lessive formulée et confectionnée par des experts. Cette affirmation est totalement objective et basé sur des études d’efficacité menées via des tests normés qui ont démontrés plus d’une fois que les lessives DIY sont aussi efficace que l’eau seul. Cela est entre autres étroitement lié à la variété des aliments que nous consommons et donc aux types de tâches auxquelles nous sommes confrontés, sans compter la boue et l’herbe que nos joyeux bambins affectionnent tant ! Un lessive maison pourra certes être considéré comme suffisante pour des personnes sédentaires qui ne présente pas un linge sale, mais plutôt un linge nécessitant d’être rafraichie, mais elle sera d’aucune utilité pour du linge de maison sales et tâchés ! Autant donc s’en passer pour éviter le rejet de CO2 généré par le transport et la fabrication des matières premières mises en œuvre dans une lessive maison.

Utilisation des huiles essentiels pour parfumer la lessive maison

Il n’est pas rare également que certaines personnes ajoutent à leur lessive maison des gouttes d’huiles essentielles parfumantes. Un geste qui semble anodin mais qui peut cependant avoir des effets sur la santé et notamment sur la peau (allergies, irritations…) en fonction des huiles utilisées et leur concentration.

Un encrassement de la machine plus rapide ?

Est-ce que la lessive maison encrasse la machine ? C’est une question intéressante. L’un des ingrédients principaux de la lessive maison est le savon de Marseille. Ce composant, utilisé en copeaux, présente l’inconvénient d’être difficilement soluble. Les adeptes et les habitués de la lessive maison le savent, car pendant la préparation de leur lessive maison il est nécessaire de chauffer de l’eau à plus de 60°C pour le solubiliser. Eh bien en machine, c’est la même chose ! une fois mis en œuvre et afin de le solubiliser pour faciliter son action et surtout son rinçage, il faut monter en température. Pour tous les lavages effectués en deçà de 60°C (alerte empreinte carbone !!), le savon se dépose dans la machine à laver et sur les tuyaux d’évacuation provocant ainsi un encrassement responsable de mauvaises odeurs (développement micro bactérien) et parfois même des bouchons dans la tuyauterie. La durabilité de la machine est donc mise à mal par ce type de lessive.

Et l’impact sur le linge, on en parle ?

Si le savon se dépose sur les parois de la machine, qu’en ai-t-il du linge ? Même traitement de faveur pour les tissus et le linge ! Le savon mal rincé se dépose sur les tissus et linge. Lavage après lavage, le linge coloré perd de son éclat et commence à ternir. Quant au linge blanc, lui jaunit au fil des lavages. Si vous vous inscrivez dans une démarche de mode durable, éviter absolument l’utilisation de lessive faite maison pour garder vos vêtements plus longtemps et leur donner une seconde vie.

Quelle alternative « écologique » ou plutôt moins impactant à la lessive maison ?

Il existe des alternatives pour bénéficier des atouts d’une lessive éco responsable, sans la charge mentale que génère la préparation et l’utilisation d’une lessive maison et surtout sans les effets déplorables de la lessive pétrochimique traditionnelle.

Comment choisir une lessive écoresponsable

Pour limiter vos impacts, voici une checklist vous permettant de bien choisir une lessive écoresponsable :

  • Privilégiez les lessives conçues via des analyses de cycle de vie. Cette méthodologie vous permettra vraiment de garantir que le formulateur à bien pris en compte l’intégralité des impacts tout au long du cycle de vie de la lessive.
  • Vérifiez que cette lessive soit bien efficace à froid pour limiter son impact sur le réchauffement climatique. Une lessive efficace à 40°C ne devrait pas pouvoir être qualifié d’écologique !
  • Assurez-vous que la lessive soit composée d’un maximum d’ingrédients issus de ressources renouvelables et qu’ils soient biodégradables. Nous précisons tout de même que parfois, il est nécessaire d’introduire à des concentrations très faibles certains ingrédients issus de ressources non renouvelables pour des raisons d’efficacité ou de conservation à des fins de sécurité pour le consommateur final.
  • Attardez-vous sur la communication et les labels ! Évitez les marques qui greenwash (écoblanchissent) et qui survendent des produits miracles ! « C’est le mi mi, c’est le ra ra, c’est le MIRACLE ! » On ne sauvera pas la planète avec une lessive ou une pâte à tartiner ! En revanche nous pouvons limiter nos impacts.
  • Privilégiez les produits fabriqués en France ou en circuit court (les pays frontaliers à la France sont également une option)
  • Et pour finir, assurez-vous de la recyclabilité des emballages !

Il y a entre autres, la lessive éco-conçue Mutyne

L’objectif de la lessive éco-conçue Mutyne, est de vous proposer un produit efficace qui limite son impact sur l’environnement tous en vous accompagnant dans votre démarche de consommation responsable.

Articles Récents

Microplastiques et pollution

Les microplastiques sont une source de pollution invisible qui n’épargne aucun écosystème. Découvrez avec nous leurs sources et les astuces...

En savoir plus

Laissez un commentaire

Ce blog est modéré